# JUSQU’AUX PAPILLONS… #

JUSQU’AUX PAPILLONS…

J’étais en train de chercher une jolie citation pour cette illustration.
Oui parce que pour mes illustrations spontanée, je laisse parler mon crayon d’abord. Puis je regarde l’illustration attentivement pour écouter ce qu’elle a à me dire.Et enfin je cherche la citation qui s’approche de mon ressenti.

Vous savez, comme quand on tire une carte et qu’il faut d’abord exprimer ce qu’elle nous évoque avant de lire sa signification….

Et voici le petit trésor que j’ai trouvé:
« La plus belle phrase d’amour est dite dans le silence d’un regard ».
C’est beau n’est ce pas ?

En parlant d’amour, de quoi s’agit-il exactement ? Je veux dire, aimer une personne, c’est quoi au juste?
Pour une personne comme moi, qui s’est sentie mal aimée, rejetée durant son adolescence, c’est assez compliqué à définir le sentiment d’Amour.
J’ai peur de confondre entre:
-L’amour de se sentir appréciée & aimée par une personne
ET
-L’amour ressenti pour la personne elle-même.

Vous voyez la différence ? Aimer le fait de se sentir aimer OU aimer vraiment quelqu’un.

Si je vous dis dépendance affective, est ce que ça vous parle ?

Je crois qu’ayant manqué d’amour à une période de ma vie, je suis inconsciemment et perpetuellement, à la recherche d’attention des autres, sans pour autant avoir envie d’en donner autant… Je sais que j’ai un travail à faire là dessus, à commencer par m’aimer moi-même. C’est en cours depuis près d’un an en réalité et j’ai le bonheur de vous annoncer que s’aimer soi-même change la vie.
S’autoriser à être soi, c’est quand même une sacré belle preuve d’amour envers soi-même.
Se donner la permission de ne pas plaire à tout le monde. Reconnaitre qu’on a de la valeur et laisser partir les personnes qui le souhaitent sans se remettre en question, soi.
C’est beau aussi ça non ?

Mais revenons à nos moutons, à savoir quel texte pour cette illustration.
Cette illustration me parle d’amour. Du vrai. L’amour que l’on ressent pour son enfant. Celui qui vient de l’intérieur et qui vous ferait déplacer des montagnes.
J’ai l’habitude de dire à ma fille que je l’aime jusqu’aux étoiles. Mais ma Rachel, elle, elle m’aime jusqu’aux papillons.

-« Tu m’aime jusqu’aux papillons ma chérie ? ».

J’ai d’abord été surprise. J’ai souri et puis j’ai compris.

-« Moi aussi je t’aime jusqu’aux papillons, mon p’tit coeur. Ceux que je ressens dans mon ventre lorsque tu m’attrapes par le cou et que tu me serres de toutes tes forces pour me faire un bisou ».

Je crois que le vrai amour, c’est celui là. Celui qui te chatouille le ventre. Non non, pas celui qui te noue l’estomac parce que tu ressens le manque de la présence d’une personne. Non pas celui là. L’autre. Celui qui te transporte et qui rend ton corps léger. Celui qui dépose sur ton visage un sourire à n’en plus finir. Celui qui te rend heureux de l’intérieur, au niveau de ton coeur, même si cette personne n’est pas près de toi physiquement… C’est celui là le vrai. Enfin je crois…

Laisser un commentaire

Fermer le menu
×
×

Panier

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer